Investissement immobilier

Les méthodes de financement de travaux de copropriété

Les gros travaux tels que le ravalement, l’isolation thermique, l’installation d’ascenseur ou tout autre projet destiné à l’amélioration du confort des résidents ou à l’économie d’énergie, sont les problèmes que les copropriétaires haïssent le plus. Cependant, cela reste impératif pour augmenter ou préserver la valeur de la copropriété, ainsi que pour répondre à l’exigence et à la sécurité de tous les résidents.

Pourtant, le grand blocage se situe au niveau du financement. En effet, ce genre de travaux s’avère être très coûteux, pouvant atteindre des milliers d’euros. Il est de ce fait pratique de trouver une méthode de financement adéquate pour alléger la note.

La chasse aux subventions

Certaines régions ou villes possèdent des fonds qui sont destinés à aider les copropriétés en difficulté financière. Ainsi, en se souscrivant à une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat ou OPAH, ou à une Opération Programmée d’Amélioration Thermique des Bâtiments ou OPATB, ou toute autre opération dans ce sens, ces derniers pourront bénéficier d’aides pour réaliser les travaux.

Le crédit

Il existe des organismes qui proposent des prêts spécialement destinés aux copropriétaires. Ce système présente quelques avantages, comme le taux d’intérêt avoisinant les 3%, la souscription à une assurance décès, l’absence de garantie hypothécaire et de pénalité financière dans le cas des remboursements anticipés.

L’échelonnement d’appel de fonds

Il s’agit d’échelonner les futurs paiements. Dans le cas des travaux, le devis est établit après l’accord des copropriétaires lors du vote. Par la suite, une décision sera prononcée par l’assemblée générale sur la fréquence, le fractionnement, ainsi que la durée du paiement. Cette dernière s’étend en moyenne entre six mois et deux ans, sur un versement trimestriel.

La cagnotte commune

En prévision des grands travaux comme les améliorations, il existe une loi qui oblige les copropriétaires à établir une cagnotte commune. Chaque résident doit alors faire un versement régulier, qui constituera par la suite un fond financier.

Les publications similaires de "les actus"

  1. 14 Avril 2017Où investir ??1657 vues
  2. 11 Avril 2017Trouvez vos locaux sur Paris en les géolocalisant !628 vues
  3. 21 Fév. 2017Un promoteur de confiance sur la Côte Basque1875 vues
  4. 18 Nov. 2016Une intéressante location sur la côte basque2488 vues
  5. 25 Oct. 2016Calculer votre taux de revenu sur Girardin1228 vues
  6. 23 Sept. 2016Quels sont les démarches pour un EHPAD ?630 vues
  7. 20 Août 2016Vente d'un bien immobilier dont la propriété est démembrée : à qui revient le prix de vente ?979 vues
  8. 3 Avril 2016Le programme LMNP ou le meilleur de la gestion immobilière4389 vues
  9. 20 Mars 2016Investir en LMNP en 20161344 vues
  10. 7 Mars 2016Investir dans une résidence sénior et réduire vos impôts1301 vues
  11. 24 Fév. 2016Record historique de prêts au Crédit Agricole723 vues
  12. 19 Fév. 2016Quel rendement pour un bon investissement en loi PINEL912 vues
  13. 3 Fév. 2016Définitions : droit de propriété, droit d’habitation, nue-propriété, usufruit…704 vues
  14. 14 Janv. 2016Investir en scpi en 2016 reste une valeur sûr !2069 vues